humidité

 

 

L'HUMIDIFICATION LUTTE CONTRE LA TRANSMISSION ET L'INFECTIOSITÉ DES BIOAÉROSOLS

​''Lorsque le taux d'humidité intérieure est d'environ 7 à 10 g/kg (humidité relative de 40 à 60 %), les effets des infections respiratoires diminuent.''

Une bonne hygrométrie intérieure, combinée à une température adaptée, peut vous protéger efficacement de l'action des pathogènes.

Pour aller plus loin : 

humidification_vs_aerosols_fr_-_devatec-download.pdf

humidification_systeme_respiratoire_fr_devatec-download.pdf

 

UNE HUMIDITE DE L'AIR INTERIEUR CORRECTE :

- Maintient une bonne hydratation des muqueuses
- Réduit la densité du mucus,
- Augmente la fluidité du mucus,
- Réduit la production de mucus,
- Augmente la couche de mucus,
- Augmente la hauteur de la couche ciliaire
- Améliore le mouvement des cils, 
- Augmente la clairance muco-ciliaire,
- Augmente l'élimination des particules,
- Réduit tout risque d'inflammation
- Réduit toute lésion tissulaire
- Améliore la défense des tissus,
- Améliore la réparation des tissus.

 

 

dry wet mucus

 L'OBSTRUCTION NASALE, LE MAL DE GORGE, L'AMYGDALITE, LA PHARYNGITE, LA LARYNGITE, LA SINUSITE, L'OTITE MOYENNE, LE RHUME ET LA PNEUMONIE SONT DES INFECTIONS RESPIRATOIRES AIGUËS COURANTES DONT NOUS POUVONS NOUS PROTEGER PAR UNE BONNE HYGROMETRIE INTÉRIEURE.  

Lorsque le taux d'humidité intérieure est d'environ 7 à 10 g/kg (humidité relative de 40 à 60 %) (1), les effets des infections respiratoires diminuent.